Documents for download
X
LEAFLET FOR DOWNLOAD
Faculty report 2015
IPSE Factsheet
leaflet for download
leaflet for download
leaflet for download
Home // Research // FLSHASE // Identités. P... // Research Ins... // Institut d’É... // Recherche // Recherches s... // Langages et médias : la réénonciation d’événements culturels

Langages et médias : la réénonciation d’événements culturels

Le projet vise à analyser un phénomène actuel mais peu étudié : la « ré-énonciation » d’événements culturels étrangers dans le contexte luxembourgeois. On s’interrogera sur les modifications de sens qu’entraîne la réénonciation d’événements culturels dans un lieu et sous une forme qui ne leur sont pas destinés dans un premier temps : ainsi, comment un spectacle de la Metropolitan Opera de New York fonctionne-il lorsqu’il est projeté dans un cinéma au Luxembourg, comment des expositions de la Biennale de Venise font-elles sens lorsqu’elles sont réunies dans un musée d’art contemporain au Luxembourg ?

D’une part, il s’agira d’élaborer un modèle d’analyse socio-sémio-linguistique novateur pour étudier la culture. À partir d’une étude complète des théories de l’énonciation, on mettra en avant – d’une manière inédite – la notion de ré-énonciation, pour cerner l’ensemble des médiations des langages et des médias, les traductions socio-sémiotiques d’un média dans un autre média, d’une pratique et d’une institution dans d’autres pratiques et dans d’autres institutions (on parlera alors de « re-localisations » et de « re-médiations », ainsi que des effets de « re-culturalisation », étudiés par une analyse des publics). D’autre part, il sera question de cerner l’espace interculturel et transculturel typique du Luxembourg, notamment dans les arts et les spectacles. Le modèle théorique élaboré sera mis à l’épreuve d’études de terrain sur : i) les réénonciations cinématographiques (au groupe Utopia) d’opéras de la Metropolitan Opera de New York, de concerts de musique pop de Londres, de matchs de football internationaux ; ii) les réénonciations muséales à travers la réexposition (au MUDAM, au CNA, à Clervaux) des projets artistiques Lady Rosa of Luxembourg, l’Atelier Luxembourg : The Venice Biennale Projects 1988-2011, The Family of Man, The Bitter Years.

Ainsi, le projet aura une double visée : il s’agira de réaliser des  études concrètes d’événements marquant la vie culturelle au Luxembourg (pouvant profiter aussi aux professionnels du milieu culturel) et d’avancer de manière décisive dans la théorie et la méthodologie de l’étude de la culture vivante dans une perspective socio-sémiotique (qui interroge les arts et les spectacles en incluant autant la complexité des dispositifs de médiations que la manière dont ils sont pratiqués par les publics).