Home // University // Events // Féminismes au Portugal – Un parcours long et difficile

Féminismes au Portugal – Un parcours long et difficile

twitter linkedin facebook google+ email this page
Add to calendar
Speaker: Manuela Tavares
Event date: Friday, 11 October 2019 09:45 am - 12:00 pm
Place: Campus de Belval, Maison du Savoir, salle 3.110
2, avenue de l'Université
L-4365 Esch-sur-Alzette

Les féminismes au Portugal, après un essor au cours des deux premières décennies du XXe siècle, avec l'apport des féministes républicaines, ont été diluées par la longue nuit du fascisme qui a duré 48 ans et, au cours desquels, les luttes contre le régime ont absorbé de nombreuses femmes. Après la fermeture du Conseil national des femmes portugaises en 1947 par le régime salazariste, il n'y a plus eu d'espace où les femmes pouvaient exprimer leurs préoccupations.

Le 25 avril 1974 a rempli d'espoir les rues et des milliers de femmes ont pu faire entendre leur voix pour la première fois.

Mais leurs revendications spécifiques ont été écartées par l’émergence de questions telles que le droit au travail, à l’éducation, à la santé et au logement. De cette manière, les problèmes liés à la deuxième vague des féminismes : le droit à la contraception et à l'avortement, la violence à l'égard des femmes et les sexualités ont été quelque peu reportés.

Cependant, malgré les difficultés, les féminismes au Portugal ont progressé jusqu’à nos jours, dans une diversité de courants et de groupes féministes, qui rendent aujourd’hui la société portugaise plus attentive aux droits des femmes, dans des situations telles que le féminicide ou les tentatives de faire reculer la décriminalisation de l'avortement.

Manuela Tavares est chercheuse au CIEG - Centre Interdisciplinaire d'Etudes sur le Genre – Instituto Superior de Ciências Sociais e Políticas – Universidade de Lisboa. Elle a un doctorat en Études sur les femmes dont le titre de la thèse est « Féminismes, parcours et défis. 1947-2007 ».

Auteure de plusieurs ouvrages:  Féminismes, chemins et défis  (2011);  Avortement et contraception au Portugal (2003) ; Mouvements de femmes au Portugal dans les années 70 et 80 (2000). Co-organisatrice des ouvrages suivants : Women's Long Road - Féminismes 80 ans plus tard (2007); Qui a peur des féminismes, congrès féministe 2008 (2010). Auteure de plusieurs articles et chapitres de livres dans son domaine, ainsi que de communications dans le cadre de séminaires et de conférences.

Elle est membre du conseil d’administration de l’UMAR (União de Mulheres Alternativa e Resposta), dont elle a été l’une des fondatrices en 1976.